Comment nettoyer une cigarette électronique ?

18
vues
vapoter

Une cigarette électronique est composée de plusieurs éléments qui, ensemble, participent à son fonctionnement et sont donc tributaires des autres pour que l’expérience de vape soit réussie. Un entretien régulier de son ecig a deux principaux avantages : lui apporter une plus grande durée de vie et surtout un fonctionnement optimal.

Pourquoi faut-il nettoyer son e-cigarette ?

Un atomiseur qui chauffe de façon excessive, le fait que des restants d’e-liquides s’accumulent, sans oublier que l’on porte l’embout à sa bouche à longueur de journée : ces raisons sont déjà suffisantes pour expliquer pourquoi il est primordial de nettoyer certaines parties de son e-cigarette de façon régulière.

Que ce soit le coil, le ou les accus, selon le modèle, le réservoir ou la résistance, il y a ainsi plus de 5 éléments qui peuvent, du fait de leur utilisation, présenter des signes de défaillance, en l’absence de nettoyage.

Généralement, surtout si on le fait de façon très régulière, voire quotidienne, un passage à l’eau claire peut suffire pour bon nombre de ces éléments. Quand ce n’est pas le cas, il est évident que l’eau ne sera qu’un piètre remède pour venir à bout de la crasse incrustée.

Mais alors, quelle est la meilleure méthode pour la nettoyer, sans que cela présente un danger pour la santé ?

Les meilleures méthodes pour entretenir sa cigarette électronique

L’eau n’est pas suffisante et le vapoteur se rend compte qu’il aurait dû être plus vigilant ? Il existe heureusement des solutions plus ou moins onéreuses pour nettoyer son ecig.

En premier lieu, le liquide vaisselle. Pourtant, pour des raisons évidentes, il faut penser à bien rincer, car ce type de produit contient des substances qui peuvent être dangereuses, surtout lors de l’inhalation.

Comme d’autres endroits de la maison, la recette de grand-mère qui consiste à nettoyer les éléments de sa cigarette électronique avec un mélange de bicarbonate de soude et de vinaigre blanc a fait ses preuves. Attention à mettre ce mélange dans une bassine car cela crée un effet effervescent qui peut monter un peu en hauteur. Après avoir fait poser, on frotte avec une vieille brosse à dents, avant, là encore, de rincer avec soin.

Que ce soit avec l’une ou l’autre de ces solutions, il ne faut pas oublier l’étape du séchage. Celui-ci peut se faire à l’air libre, ce qui est toujours mieux, ne serait-ce que pour des raisons écologiques ou économiques.

Bien entendu, c’est l’alternative qui demande le plus de patience. Si l’on est un gros fumeur et que l’on a qu’une seule cigarette électronique, cette attente peut sembler un supplice.  Sinon, on peut bien sûr, essuyer chacune des pièces avec un morceau d’essuie-tout.

Enfin, il existe une autre solution de nettoyage qui garantit une hygiène sans faille. Pour se prémunir des bactéries et des microbes, c’est sans doute la plus efficace et la plus fiable. Mais cela se fait au détriment du coût que cela implique.

Il faut tout simplement investir dans une machine à nettoyer qui fonctionne avec des ultra-sons ; comme celles qu’utilisent les opticiens, par exemple.

Les microbulles peuvent vraiment aller dans d’infimes interstices qui échappent à la main humaine. Mais ce type d’appareil n’est pas donné et certains se révèlent un peu encombrants.

Par contre, si la plupart des pièces peuvent y aller y compris les joints, ce ne sera pas le cas des résistances que l’on achète toutes faites ou encore les appareils électroniques que l’on utilise pour le fonctionnement de son ecig.

Une personne qui veut faire durer son e-cigarette et qui a un peu les moyens peut trouver ce fonctionnement idéal et surtout sans intervention humaine conséquente.